KIOSHIMA : « UN TROISIÈME MAJOR SERAIT UNE CONSÉCRATION »

KIOSHIMA : « UN TROISIÈME MAJOR SERAIT UNE CONSÉCRATION »

  • Post Author:

Nous sommes aujourd’hui avec Fabien « KioShiMa » Fiey, le vétéran de la formation espagnole HERETICS qui a énormément contribué au patrimoine du CS français.
Le double champion de major a signé il y a sept mois dans sa nouvelle formation, et il semblerait que son appétit de victoire soit loin d’être rassasié.

Bonjour kioShiMa, comment te portes-tu en ces temps de confinement ? Résides-tu toujours à Londres ? 

KioShiMa : Je me porte bien, merci. J’ai déménagé, il y a de cela quelques mois, sur l’île de Malte. Je mérite un peu de soleil après avoir vécu sous la pluie pendant 24 années.

Venir d’1.6 à ton âge, considères-tu ça comme une force comparée à venir de Source en France ?

KioShiMa : Hmm… Je ne pense pas que venir d’1.6 était un désavantage au début de CS:GO. Vu que la plupart des joueurs 1.6, dû leur âge, ont arrêté de jouer quand CS:GO est sorti, j’ai dû recommencer de zéro comparé aux joueurs de CS:S qui étaient jeunes et avaient déjà toutes les connexions afin de faire des équipes.

Les G2 à l’ESL New York 2019 ont accrochés le podium © HLTV

J’ai dû recommencer de zéro comparé aux joueurs de CSS qui étaient jeune et avaient déjà toutes les connexions afin de faire des équipes.

HERETICS KioShiMa

Tu as stand-in pour G2 à l’ESL New York en participant activement au lead sur Inferno et Overpass, c’était ta première collaboration avec Lucky ? 

KioShiMa : Je ne leadais pas quand j’ai stand-in chez G2, j’ai juste complété ce qui devait l’être. Pour le coup, c’est AmaNEk qui avait pris le lead pour ce tournoi.
Oui c’était la première fois que je jouais avec Lucky.

Tu évoquais dans une interview le fait que FaZe essayait d’avoir une approche sportive en tenant compte de la forme individuelle du joueur remplaçant.
Est-ce que dans la gestion d’un effectif, l’arrivée d’un sixième joueur n’a plus la même signification qu’avant ?

KioShiMa : Je ne pense pas qu’un effectif à 6 joueurs sera “possible.“ Le fait est que : réussir à construire des mécaniques avec 5 joueurs est assez compliqué et cela prend du temps. Imagine si l’un des joueurs doit être remplacé : ça chamboule les mécaniques et ensuite rebelote. Ça me parait vraiment compliqué de le faire fonctionner, mais si une team y arrive, ça sera sûrement la meilleure équipe.

KioShiMa en préparation aux studios Turner de l’ELEAGUE © HLTV

Lucky et Maka sont connus dans la scène pour être des experts de la qualification online, est-ce que chez Heretics désormais tu retrouves une rage de vaincre que tu n’avais pas dans tes précédentes formations ?

KioShiMa: Mon statut est différent chez Team Heretics que dans mes autres équipes. J’arrive avec de l’expérience, du bagage. Je guide les plus jeunes en leur montrant le “chemin” et j’essaie de faire progresser mon équipe le maximum possible.

Tu nous as produit un excellent Bo3 face à ENCE sur Inferno et Nuke, comment avez-vous préparé ce match en amont ?

KioShiMa: Dans un premier temps, on prépare l’équipe. Depuis l’arrivée de Nivera, on a fait des grosses séances d’entraînement collectives et individuelles.
Ensuite, suivant les équipes qu’on rencontre, on regarde les démos et nous préparons des plans de jeux adaptés aux situations récurrentes de l’adversaire.

Quand tu vois Fnatic à la première place du classement HLTV et que vous avez failli les battre sur Nuke et Inferno, est-ce que vous n’aviez pas envie de briser leurs rêves de suprématie dès leur annonce au top du ranking ?

KioShiMa: On ne fait pas vraiment attention au ranking des équipes qu’on joue, on prend match par match et on essaie de faire de notre mieux. Forcément ce serait plaisant de gagner les équipes classées au plus haut, mais ne sautons pas les étapes : chaque chose en son temps !

Toi qui a connu Fnatic dans son prime time en 2015, comment les suédois ont-ils changé leur jeu par rapport à avant ?

KioShiMa : L’équipe est assez différente donc c’est assez dur de comparer le Fnatic de 2015 auxquels tu te devais de jouer parfaitement pour les battre à maintenant.

Vous êtes invaincus sur Vertigo, comment expliquez-vous votre domination sur cette carte ? Est-ce que les profils de joueurs dans cette équipe coïncident bien avec la manière optimale de pratiquer cette carte ?

KioShiMa : En effet, on est à l’aise sur Vertigo, les joueurs de l’équipe l’aiment bien de manière générale. Il faut aussi se dire que la map est encore nouvelle et les équipes, nous y compris, ne savent pas comment la jouer de manière la plus optimale, c’est un peu une phase de test pour tout le monde.

Boire la concurrence, c’est le leitmotiv d’Heretics sur Vertigo © João Ferreira

Tu étais sur le serveur pour Epsilon à la DH Valencia 2014 face à HellRaisers et le fameux 16-0 sur Dust2, est-ce que ça te manque de réaliser des maps parfaites ? Vous n’étiez pas loin face à Alltech en finale de Division 2 et en saison régulière.

KioShiMa : Sans vouloir offenser Alltech, je ne suis pas sur que la comparaison soit viable. Les 16-0 sont rares, gageons à ce que cela ne nous arrive pas. Et en effet, si on peut le faire, on s’en privera pas.

Toi qui a eu la possibilité de témoigner du niveau de ZywOo en FPL avant son éclosion chez Vitality à l’inter-saison, est-ce que Nivera est du même acabit en terme de talent ?

KioShiMa : Difficile de comparer un extra-terrestre avec un humain. ZywOo a un talent incroyable. Nivera est aussi très talentueux et il travaille dur pour nous carry. Il faut lui laisser le temps de s’acclimater au très haut niveau.

Nivera est aussi très talentueux et il travaille dur pour nous carry

HERETICS KioShiMa

Tout comme NBK- et Happy tu peux te targuer d’avoir gagné deux majors, et tout comme Nathan le troisième est au bout du tunnel, à quel point as-tu envie de ramener un troisième titre à la maison pour la France ?

KioShiMa : Un titre Major, ça n’a pas de prix. Je pense que c’est le but de tout joueur professionnel. Un troisième Major serait une consécration.

Un troisième Major serait une consécration

HERETICS KIOSHIMA

Vous êtes une équipe en très grande forme, est-ce que vous vous sentez capable de prendre G2 et Vitality à l’heure actuelle ? 

KioShiMa : Tout le monde est capable de se battre, ce n’est pas pour rien qu’on voit les favoris perdre assez souvent.

En parallèle de votre course au major en Novembre, quels sont vos autres objectifs pour cette année ?

KioShiMa : On doit continuer à progresser. L’équipe a le potentiel d’être une des meilleures du monde. On joue sur plusieurs tableaux, on va essayer de prendre un maximum de point sur les ranking afin d’être invité aux meilleures compétitions.

Vous dominez les ECN sans grande surprise, quelles sont les formations qui pourraient éventuellement vous poser problème en playoffs ? Qu’as-tu pensé du niveau cette saison, et de ta vision du subtop français en général ? 

KioShiMa : Ce ne sera pas une surprise, mais je pense que The Dice et LDLC sont les plus sérieux concurrents. On sent bien un « palier » dans le subtop français.
Le travail paie, si les équipes bossent dur, ça portera ses fruits.

Heretics n’a pas détrôné la Team LDLC en 2018 et leur 14-0 mais ils réalisent néanmoins une excellente saison.

Avec xms dans vos rangs vous avez désormais pour supporters des ultras venants de Fortnite, comment cela vous affecte-t-il ?  

KioShiMa : J’ai vu les vidéos, c’est très fun de les visionner et de les écouter après les matchs. On est heureux de compter sur nos fans, ça nous pousse à être toujours plus fort.

Si tu devais décrire tes coéquipiers avec un adjectif pour chacun d’entre eux qu’en serait-il ?

KioShiMa :
Lucky : Calme
Maka : Imprévisible
XMS : Fortnite
Nivera : Précis

Merci pour cet entretien Fabien, je te laisse le mot de la fin si tu souhaites t’adresser à communauté française où placer des dédicaces.

KioShiMa : Merci pour l’interview. Une pensée pour nos fans et ceux qui nous suivent. Merci à Team Heretics et tout le staff.

Retrouvez Kio sur ses réseaux sociaux : Twitter, Twitch sur Twitch et Instagram !

Suivez toutes les annonces sur les ECN CSGO via nos réseaux sociaux : 
Twitter | Facebook | Instagram et échange avec la communauté avec le hashtag #ESLCN !